Récupération d’énergie

Récupération d’énergie

La récupération d’énergie

La récupération d’énergie (ou energy harvesting en anglais) est le processus par lequel de l’énergie est tirée de sources externes (solaire, éolienne, thermique, vibratoire, cinétique, chimique, etc.) en quantités infinitésimales, puis emmagasinée pour servir au fonctionnement autonome d’appareils portables de petite taille comme ceux de l’électronique vestimentaire (wearable electronics en anglais), les réseaux de capteurs sans fil mais aussi des applications de grande taille, notamment pour les sources thermiques: fonderies, spatial, etc.

Les systèmes récupérateurs d’énergie fournissent en général de très faibles quantités de courant électrique à des circuits électroniques à basse consommation, à partir de sources d’énergie présentes dans l’environnement

Le marché des systèmes de récupération d’énergie (à source thermique) de faible puissance (inférieure au watt) a été estimé à 100 000 unités en 2014 et pourrait atteindre 9 millions d’unités en 2020 et pourrait remplacer peu à peu les batteries des appareils portables ou les dynamos sur les vélos.

Argile

Argile

Les argiles sont utilisées depuis de nombreux siècles dans la conception de céramique, de poterie ou encore dans le bâtiment. Plus récemment, des chercheurs en sciences des matériaux travaillent sur l’intégration des argiles comme charges dites actives dans des polymères.

Sous forme de céramiques, elles peuvent être utilisées dans la conception d’électrodes pour batteries. Elles sont alors présentes en très petites quantités et souvent associées à différents métaux et polymères constituant d’électrodes.

Les argiles peuvent contenir des ions. Leur disposition en feuillets permet à certaines argiles de posséder une grande surface développée d’adsorption.

Cela permet d’envisager son utilisation de manière inédite en électrochimie pour la réalisation de nouveaux composants ou éléments de stockage et de production d’énergie électrique.